Pseudo Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Accueil
Inscription
Fonctionnement
Informatique - Internet - Loisirs - Santé - Sciences et technologies - Vie courante
Enchères Boutiques
 
     
 
Par : zahia55
Inscription d'une personne : Il y a 15 an(s)
Meilleures façons : 0
Ajoutée : 05/07/2008
Mots-clés : Ninja Gaiden Dragon Sword 
Connectez-vous pour évaluer !
Note :
Vue : 374 fois 3 évaluation(s)
Ajouter cette page aux Favoris
Envoyer à un ami
NINJA GAIDEN DRAGON SWORD
Défenseur déclaré des machines Nintendo, Tomonobu Itagaki ne pouvaitfaire l'impasse sur ces dernières et se devait de s'emparer un jour oul'autre de leurs spécificités. C'est désormais chose faite puisqueNinja Gaiden : Dragon Sword est enfin disponible sous nos latitudes.Loin d'être évidente, cette transposition du style si particulier de lasérie prend donc le risque de tout miser sur le stylet, au risqued'effrayer les fans de la première heure pour le moins circonspects surles chances de réussite d'une telle entreprise. C'est donc avec unecertaine appréhension que nous nous sommes attaquer à cette nouvelleaventure de Ryû Hayabusa.

NDS sur NDS

Passons brièvement sur lescénario de cet opus qui reprend une nouvelle fois la recette éculéeexploitée par ses prédécesseurs : la Secte de l'Araignée Noire a décidéde remettre la zone en s'alliant une fois de plus aux démons et à Ryûdonc de se lancer dans une nouvelle quête jonchée des charniers de sesennemis défaits. Dit comme cela, on pourrait s'attendre à un titre unenouvelle fois sanglant, dans la lignée du récent Ninja Gaiden II et desa tripaille à outrance. Et bien non, Nintendo DS oblige (?), cetépisode portable se voit expurgé de la moindre goutte d'hémoglobine.Pas gênant en ce soi, ce choix graphique pourra peut-être chagrinercertains aficionados de la série. Ce changement et bien d'autres sontd'ailleurs évoqués dans le VidéoTest qui suit.


Le stylet du Dragon

Ninja Gaiden Dragon Sword
Premier choix de game designsignificatif : l'utilisation quasi-exclusive du stylet et lepositionnement de la console à la manière d'un livre de poche.Concrètement, tous les déplacements et attaques de notre personnage seréalisent à l'aide de cet instrument, seule la garde est assignée à lacroix directionnelle. Nombre d'interrogations sur cette jouabilité nousont inquiété avant de finalement prendre le jeu en main et de se rendrecompte de l'excellent travail réalisé par la Team Ninja. Les équipes deTomonobu Itagaki sont en effet parvenues à s'approprier ingénieusementle support de Nintendo en offrant à leur titre une prise en main à lafois instinctive et suffisamment subtile pour intéresser les habituésde la série. Pointer longuement une direction pour déplacer Ryû, zébrerl'écran pour enchaîner un ennemi, le frotter pour lancer l'UltimeAttaque ou encore le tapoter pour noyer un adversaire sous lesprojectiles, telles sont quelques unes des utilisations possibles dustylet. Evidemment, ce choix implique quelques concessions notamment entermes de technicité. Ryû ne dispose en effet que d'un seul combo et nepeut désormais plus contrer les attaques adverses. Heureusement, sonrépertoire de coups compte d'autres mouvements bien connus, tels les ninpôdont l'exécution passe par le tracé des symboles qui leurs sontassociés, diversifiant ainsi des affrontements qui, sans cela, auraienteu tôt fait de devenir rébarbatifs. Reste que les joueurs ayantassidûment pratiquer les précédents volets sur console de salon verrontprobablement ces quelques sacrifices comme une petite trahison ...

Ninja Gaiden Dragon Sword
Ninja Gaiden Dragon Sword
Ninja Gaiden Dragon Sword
Ninja Gaiden Dragon Sword

Bien que simplifié, le gameplay n'en demeure pas moins nerveux et grisant


Un gameplay relativement simplifié donc, mais qui neperd rien de sa nervosité. Les sensations de jeu sont ainsi toujoursaussi grisantes et l'action ne s'affadit jamais. Une puissance queNinja Gaiden DS doit aussi beaucoup à son inébranlable fluidité.Incontestable marque de fabrique de la série, le second opus mis àpart, la constance du frame rate est une fois encoreimpressionnante. A l'écran le résultat est d'une fluidité et d'undynamisme rare sur la portable de Nintendo et impose le titre comme unedes plus belles réussites techniques de la console. Quant aux décors,entièrement en 2D, leur statisme ne nuit en rien à leurs qualitésesthétiques. Si tous ne sont pas également inspirés, ils n'en demeurentpas moins variés et, pour beaucoup, très plaisant à parcourir. Supportcartouche et limitations techniques obligent, le jeu ne peuts'autoriser d'angles de vue trop audacieux. Pas vraiment un défaut ensoi d'autant que l'on s'épargne ainsi les désagréments liés auxplacements hasardeux de la caméra des versions console de salon. Pourautant on aurait apprécié un peu plus de diversité dans le level design.Si ce ne sont quelques rares moments plus orientés plateforme, loind'être exaltants la faute à une certaine imprécision du styletlorsqu'il s'agit de se déplacer à tâtons, les niveaux ne se résumentbien souvent qu'à une succession de spots d'ennemis. Il y a tout demême de quoi être déçu quand on sait de quelles acrobaties Ryû estcapable.

Ninja Gaiden Dragon Sword
Ninja Gaiden Dragon Sword
Ninja Gaiden Dragon Sword

On aurait apprécié un level design plus inspiré ...


Un peu plus de variété aurait d'ailleurs pu corser le challenge proposépar le jeu. Car, aussi surprenant que cela puisse paraître venant d'unNinja Gaiden, cet opus DS ne devrait pas vous bousculer outre mesure.Boucler les treize chapitres dont se compose l'aventure ne nécessitepas plus d'une huitaine d'heure de jeu et la plupart des ennemisrencontrés n'ont pas l'esprit combatif de leurs homologues sur consolessédentaires, boss y compris. Alors bien sûr nous basons ce constat surle mode de difficulté Normal, le jeu proposant deux autres paliers àdébloquer pour les plus endurcis. Seulement la série des Ninja Gaiden apour réputation de maltraiter le joueur et ce même au niveau dedifficulté le plus bas. Une concession de plus qui fera tiquer lesadmirateurs de Ryû mais qui, heureusement, ne gâche en rien le plaisirde jeu ressenti stylet en main.

Ninja Gaiden Dragon Sword
Ninja Gaiden Dragon Sword
Ninja Gaiden Dragon Sword
Ninja Gaiden Dragon Sword

... et des boss un peu plus corsés !


Conclusion

Malgré quelques entaches faites àla légende Ninja Gaiden, tels un niveau de difficulté assez léger etune aventure un peu trop courte, cet opus DS demeure une incontestableréussite. Transposition réussie au format portable d'un conceptpourtant loin d'être évident sur ce support, Dragon Sword s'appuie surune bonne utilisation des fonctionnalités de la console, une techniqueexemplaire et un plaisir de jeu intact. Tout juste regrettera-t-on uncertain manque de technicité et quelques imprécisions au stylet. Hormiscela, c'est du solide !


benleulmi  farida



Commentaires
kalibre (14 an(s))  
Oui  Ninja  comme  jeu  ,  dans  la  réalité  ,  en  japonais  le  Nin  jitsu  signifie  technique  secrète  :  art  martiale  dérivé  des  techniques  guerrières  des  Samourais  ,  le  Ninja  un  guerrier  Modèl  manieur  de  toutes  les  armes  blanches  et  plus  modérnité  l'exige  ,un  petit  vote  Samourai  lol  10/10
 
 
Retour
 
 
Avertissement
Les Meilleures Façons proposées sur ce site sont rédigées par les membres inscrits au service et sont la propriété de leurs auteurs respectifs. BestMonde.com ne garantit en rien la fiabilité ou la qualité de ces conseils et n'endosse en rien leur contenu. BestMonde.com ne peut être tenue responsable d'éventuels dommages ou inconvénients, quels qu'ils soient, subis suite à leur application.